Amérique, Enfance, Etats-Unis, Famille, Roman

Petite soeur, mon amour

Joyce Carol Oates, Petite soeur, mon amour

Fresque familiale aux USA

C’est un livre d’une grande ampleur, une fresque d’une vie familiale terrifiante, un tableau affligeant de l’Amérique d’aujourd’hui. Tout y est:

  • l’aveuglement d’une mère, Betsey, en croyant atteindre la gloire par le truchement de sa petite fille
  • l’absence d’un père, absent, démissionnaire
  • la détresse des enfants dans une famille désunie
  • le désespoir d’une enfant grandie trop vite, dans la recherche d’honneurs de pacotille
  • la voracité de journalistes sans scrupules.

Bliss Rampike est une jeune patineuse de 6 ans, remportant quelques titres de gloire lors de concours. Son ascension fulgurante la mènera jusqu’à la mort dans des circonstances tragiques. Tout est raconté par Skyler, le frère aîné de la jeune fille, dans un chier rédigé à ses 19 ans. Il est le mal-aimé de la famille, le laissé pour compte qui souffre de différentes affections psychologiques, qui survivra à tous pour nous livrer l’histoire de la famille.

L’enfer sur terre

Bliss brille sur la glace, dans les concours locaux pour remporter quelque titre de princesse de la glace ou mini-miss. Mais c’est l’enfer sur terre vécu par les enfants au sein de leur famille. La jeune fille est poussée à consommer des hormones de croissance pour concourir au meilleur de sa forme, le jeune frère est laissé aux soins de domestiques et absorbe plusieurs psychotropes pour faire face à des difficultés de comportement. La vie est infernale dans ces paradis artificiels.C’est une bien piteuse Amérique dont l’auteur fait la peinture :

  • une mère abusive qui poursuit son rêve de succès, à l’encontre du bien-être de ses enfants
  • un père qui fuit le foyer devenu invivable en recherchant des satisfactions professionnelles
  • l’égoïsme des adultes qui se comportent de manière déplacée
  • une médicamentation généralisée pour résoudre tous les maux avec de fausses apparences
  • un protestantisme vaniteux, omniprésent, utilisé pour justifier tous les excès
  • une presse tabloïd, des journalistes avides de sensations.

On s’offusque de ce monde en déroute, où de jeunes enfants grandissent sans repères, où rien n’est vrai et tout est faux.

“Qu’est-ce que tu as détesté le plus à ce moment-là?Ne jamais rien pouvoir dire de vrai.” (p. 544)”Merde au pardon, d’accord? J’essaie déjà de comprendre ce qu’il pourrait y avoir à pardonner. Ma quête est épistémologique avant de pouvoir être morale. Ma quête consiste à savoir pourquoi à 19 ans j’ai une telle pagaille dans la tête, que j’attends de celle qui m’a détruit qu’elle me dise ce que je sais.” (p. 576)

Comme au cinéma

On pense ici à la description d’un univers qui fait penser à celui présent dans des films comme “The tree of life” de Terence Malick (le puritanisme d’une éducation américaine qui ne mène à rien) ou “Little children” de Todd Field (la façon dont se comportent les adultes : comme des enfants).On sourit aussi, quand on lit le récit drôle des aventures du jeune Skyler lors des goûter-rencontres sucités par la mère pour une reconnaissance sociale. On s’attendrit souvent en compatissant au drame quotidien vécu par la jeune danseuse conduite jusqu’à la mort.Ce sont toutes les émotions humaines que l’auteur nous convie, de manière brillante, à ressentir. 

Livres du même auteur:

Fille noire, fille blanche
Genna Meade a 18 ans en cette année 1974. Elle est issue d'une famille illustre de Philadelphie, née d'une mère libérale et d'un père avocat activiste de gauche. Elle partage sa chambre d'étudiante au Schuyler College avec Minette Swift, jeune fille noire très croyante. L'une, fille noire, exerce s...
J'ai réussi à rester en vie
En février 2008, Joyce Carol OATES perd subitement son mari Ray Smith des suites d'une pneumonie. En août de la même année, l'auteur américain passe pour la première fois une nuit de sommeil. Entretemps, elle a tout connu : l'hébétude, une souffrance indicible, les idées de suicide, ... Terrible ré...
Mère disparue
Nikki, 31 ans, découvre affolée sa mère mourante sur le sol, assassinée à son domicile. Commence un long travail de deuil, ainsi qu'une pénible recherche menée par la police pour connaître les circonstances du drame. Quête personnelle et enquête policière : durant une année, une fille s'interroge su...
Petit oiseau du ciel
Une petite ville dans l'état de New-York est en émoi. Zoé Kruller, une jeune mère, belle femme, chanteuse à succès, meurt sauvagement assassinée. Les soupçons se portent vite sur son mari d'origine indienne. La police soupçonne aussi Eddy Diehl, son amant. Personne ne parvient à élucider ce meurtre ...
Carthage
Cressida Mayfield, jeune fille de 19 ans, disparaît durant l'été en 2005, dans les environs de Carthage, dans l'État de New-York. Cet événement va bouleverser la vie des personnes qui lui sont proches, à commencer par ses parents, sa sœur, mais aussi le caporal Brett Kincaid qui l'accompagnait avant...
Daddy love
Dans le parking d'un centre commercial à Libertyville, une maman lâche la main de son petit garçon entre deux rangées de voiture. Robbie Whitcomb, 5 ans, disparaît, enlevé par un mystérieux ravisseur. L'auteur des faits est un pédophile, manipulateur, prédicateur dans une église protestante. On ap...
Repris sous:Amérique, Enfance, Etats-Unis, Famille, Roman
Références: Petite soeur, mon amour, Philippe Rey, 2010, 667 p.
- titre original "My sister, my love. The intimate story of Skyler Rampike" paru en 2008
- traduit de l'anglais (États-Unis) par Claude SEBAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *